Chacun a une vision de lui-même et des autres, et cette vision est soit positive soit négative : c’est ce que l’on appelle la « position de vie ».

Selon Eric Berne, fondateur de l’Analyse Transactionnelle, la position de vie est un concept de valorisation ou de dévalorisation, que l’on retrouve tout au long de sa vie. Il s’agit d’un système de croyances sur soi, sur les autres et sur le monde, qui concerne la valeur fondamentale – et souvent constante – que chaque individu attribue à lui-même et aux autres.

Élaborée très tôt, la position de vie est le résultat, pour chacun, de la façon de s’être senti accueilli dans l’enfance. C’est la position que le petit enfant choisit en fonction de sa compréhension du monde, de la manière dont il se voit et dont il voit les autres. Et même si cette position évolue tout au long de notre vie, la position primaire fondamentale reste toujours sous-jacente à notre vision du monde.

Les quatre positions répertoriées :

  • Je suis O.K., les autres ne le sont pas : + / –
    Je me sens plus important que les autres. Je vois mes prochains comme peu capables, faibles, sans ressource, ou même mauvais.
  • Je ne suis pas O.K., les autres le sont : -/
    Je me sens peu important, ou moins que les autres. Je me sens dévalorisé, incapable et sans ressource. Je perçois les autres comme plus forts, capables et adaptés au monde que moi-même.
  • Je ne suis pas O.K., les autres non plus : – / –
    J’ai une vision de moi et des autres très négative. J’ai l’impression de ne pas valoir grand-chose, et que les autres ne valent pas mieux.
  • Je suis O.K., les autres aussi : + / +
    J’ai une bonne image de moi-même et des autres. Je peux communiquer à égalité, dire ce que je suis et entendre mes interlocuteurs. Je peux aller de l’avant avec l’autre.

Bien que nous ayons une position fondamentale de départ, nous changeons de position selon notre humeur et la quantité de stress que nous subissons. Nous changeons aussi en fonction des situations ou des personnes que nous rencontrons. Nous pouvons avoir une position +/– dans notre vie professionnelle, en restant en position –/+ dans notre vie amoureuse.

De même, il nous arrive de traverser des périodes positives, durant lesquelles nos liens sont solides et enrichissants, nous obtenons ce que nous désirons, et nous nous sentons +/+. Mais il suffit de quelques orages dans notre vie affective ou professionnelle pour que nous revenions à notre position favorite.

Et vous, quelle est votre positon favorite ? combien de temps passez vous dans chaque position ? Qu’est ce que cela vous permet de comprendre dans vos relations avec les autres ?

*Sources : issu de l’Analyse Transactionnelle, France Brécard & Laurie Hawkes

CONTACT